Précautions Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
mardi 9 janvier 2018 par Matthieu Giroux

Les athées ne se posent pas beaucoup de questions sur le pourquoi de la vie. Il est donc important, d’une part, de les mettre dans la réflexion, avec une activité créative, d’autre part de leur expliquer pourquoi il y a la vie. Cela apprendra la vie pour soi alors.

Si nous-mêmes n’avons pas d’activité créative, cela peut nous nuire. En effet, notre questionnement sur la vie peut s’amenuiser par le manque de réflexion. La réflexion n’est pas à confondre avec l’émotion. Beaucoup d’athées, y compris des croyants, se laissent aller par leur émotion, pensent alors qu’ils réfléchissent beaucoup, alors qu’ils ne font qu’adapter leur réflexion à ce qu’ils voient. Réfléchir, c’est aussi méditer avant de réfléchir. Prier les autres, c’est méditer pour les autres. Si votre ami ou compagnon ne médite pas, il vous ridiculisera par ce qu’il voit. Commencer à méditer permet d’avoir des rêves constructifs. C’est le premier pas vers la plénitude.

La télévision utilise les réseaux sociaux pour ajouter une croyance athée aux téléspectateurs. Il s’agit donc de s’élever, de philosopher, d’apprendre à apprendre, pour devenir psychologue et contredire l’inflexion par le dialogue. Dialoguer est la première des bontés croyantes. Si vous êtes trop à l’écoute, il s’agit de communiquer. Si vous êtes dans la communication, il s’agit d’aller dans le fond des choses.

Les athées sont souvent étonnés par l’amour des croyants, leur humilité aussi. Cela n’est pas bon signe pour vous. Il s’agit de leur apprendre d’aimer avec des projets, pas d’aimer sentimentalement. Aimer sentimentalement ne vaut rien sans un projet permettant d’aimer sur le long terme.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 661

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS2 Les Athées

Creative Commons License